Annuaire Nord  - Article Details
STATISTIQUES
  • Liens actifs : 595
  • Liens en attente : 538
  • Liens du jour : 0
  • Total Articles : 73
  • Total Categories : 14
  • Sous-Categories : 98

Les risques du nucléaire : la MRES s'exprime

Date d'insertion: December 01, 2009 12:52:57 PM
Auteur :
Catégorie : Environnement & développement alternatif
Un colloque sur la préparation au post-accidentel nucléaire aura lieu le 4 décembre prochain, à l'initiative de l'association Environnement Développement Alternatif, membre du réseau MRES (Maison Régionale de l'Environnement et des Solidarités). Lors de sa réunion du 27 novembre, l'assemblée générale de la MRES a décidé, à la majorité, de faire connaître sa position.

Un accident nucléaire aurait des conséquences très graves sur la santé et mettrait en péril  la vie des personnes touchées. Il aurait également un impact sur l'environnement pour des centaines ou des milliers années. Ces risques sont liés aux centrales, aux installations militaires, au transport et au stockage de matières radioactives, notamment les déchets.

Conformément au texte qu'elle a adopté en 2005, la MRES réaffirme que pour limiter ces dangers, la première décision à prendre est la sortie progressive du nucléaire. Cet objectif exige la tenue d'un grand débat national sur la politique énergétique française.

La MRES confirme également son appartenance au réseau « Sortir du Nucléaire ».

Quoiqu'il en soit, ces risques existent et persisteront longtemps encore après l'abandon de la filière électronucléaire. La loi de 2005 intitulée « Transparence et sûreté nucléaire » entr'ouvre une première et infime brèche dans le mur d'opacité qui entoure le nucléaire en France depuis sa naissance. Les associations peuvent s'en saisir pour contribuer à informer sur les dispositifs que préparent les autorités et alerter sur leurs limites.

Par des actions en direction des citoyens et des élus, les associations de la MRES entendent favoriser le débat démocratique et l'exercice de l'esprit critique, sur ce sujet particulièrement grave et préoccupant.


Lille, 30/11/09